Eslora Retour aux communiqués de presse
22/06/2018

Baleària fête ses 20 ans d'existence en misant sur l'efficacité énergétique, la digitalisation et l'ouverture de nouvelles routes internationales

Ce mois-ci, Baleària fête ses 20 ans de création en misant sur l'efficacité énergétique de sa flotte, la digitalisation, l'expansion internationale et en adoptant les Objectifs de développement durable des Nations Unies comme feuille de route pour atteindre la durabilité économique, sociale et environnementale.

La compagnie maritime qui opère actuellement sur cinq pays, avec 21 routes et 21 délégations, compte sur une flotte qui se compose de 30 navires entre les ferries et les fast ferries, ayant transporté l'an dernier 3 700 000 de passagers au total et ayant atteint un chiffre d'affaire de 362 millions d'euros.

L'implantation et l'expansion sur les marchés internationaux constituent l'un des axes stratégiques de Baleària, qui représente actuellement plus de 24 % des passagers transportés. La compagnie maritime, présente dans cinq pays, opère sur quatre routes internationales, avec plus de 880 000 passagers. L'expansion internationale de la compagnie se focalise sur deux régions : l'Afrique du Nord et les Caraïbes. Ainsi, elle compte sur deux routes au Maroc (Algésiras-Tanger depuis 2003 et Almería-Nador depuis l'été dernier), et offre, depuis trois ans, une liaison avec l'Algérie (Valence-Mostaganem). Par ailleurs, la compagnie opère également aux Caraïbes où, depuis 2011, elle propose une liaison entre les États-Unis et les Bahamas. « Actuellement, les lignes internationales représentent 20 % de notre chiffre d'affaire. Nous souhaitons consolider notre présence en Afrique du Nord et continuer notre croissance aux Caraïbes », a souligné M. Adolfo Utor, président de Baleària. 

Baleària est, en outre, l'une des compagnies maritimes pionnières à l'échelle mondiale, dans l'utilisation du gaz naturel liquéfié, un carburant moins polluant. À cet égard, elle a prévu d'incorporer, au cours de l'année 2019, les deux premiers ferries alimentés au GNL qui navigueront sur la Méditerranée, et de remotoriser, ces prochaines années, plusieurs de ses navires pour qu'ils puissent utiliser cette énergie propre ; tandis que le navire Abel Matutes, dispose depuis l'an dernier du premier générateur d'énergie à gaz dans un ferry de passagers en Espagne.

D'autre part, l'un des défis actuels de l'entreprise pour poursuivre sa croissance et devenir plus compétitive, est la transformation digitale, à travers l'implantation d'initiatives technologiques en vue d'améliorer l'expérience client et la gestion interne. « Nous sommes en train de développer le concept de smart maritime, de navires et terminaux plus éco-efficaces qui apportent une valeur ajoutée aux passagers grâce à l'utilisation de technologies et de processus innovants », expliquait Utor.

20 ans de « tissage des mers »

En juin 1998, Adolfo Utor a été à la tête de la création de Baleària, aux côtés d'autres anciens travailleurs de la compagnie maritime Flebasa, qui fit faillite. La toute-jeune Baleària décidait de miser sur les nouvelles technologies et le renouvellement de la flotte, et après seulement trois ans, la compagnie réussissait à révolutionner le secteur maritime en incorporant le premier navire à grande vitesse qui reliait les îles Baléares à la péninsule ibérique, le Federico García Lorca, navire amiral de la compagnie pendant de nombreuses années.

Le pari de la grande vitesse s'est poursuivi en incorporant d'autres fast ferries, en lançant parallèlement de nouvelles lignes aux îles Baléares et en franchissant de nouvelles étapes notamment : la première ligne dans le détroit de Gibraltar, qui marqua aussi le début de l'internationalisation de l'entreprise puisqu'elle se chargeait de relier Algésiras à Tanger. C'est en 2003 que se produisait la fusion par absorption de la division de la compagnie maritime du groupe Matutes, auquel correspondent 42,5 % des actions.

La Fondation Baleària fut lancée en 2004 en vue de contribuer au développement social et culturel des territoires.

Plus tard, en 2009, elle franchissait une nouvelle étape en expérimentant aussi un nouveau concept : l'expérience de voyage, axé sur le confort et les loisirs à bord. Quatre nouveaux navires de pointe furent incorporés, beaucoup plus durables tout en offrant une plus grande capacité de chargement.
Un nouvel axe stratégique prenait de la force au cours des années suivantes : l'implantation sur les marchés extérieurs afin de renforcer le projet d'entreprise. Tout d'abord aux Caraïbes et ensuite, sur différentes routes d'Afrique du Nord.

Deux décennies plus tard, Baleària, qui compte toujours sur Adolfo Utor en tant que président et actionnaire majoritaire de la compagnie, constitue une référence quant à durabilité, innovation et responsabilité sociale. La compagnie maritime est une entreprise dynamique et compétitive dont ses défis actuels appellent à poursuivre l'expansion internationale, la digitalisation des processus et à renforcer l'utilisation du gaz naturel liquéfié en tant que carburant pour sa flotte.