Eslora Retour aux communiqués de presse
08/04/2020

Le chiffre d’affaire et l’EBITDA de Baleària croissent de 19 % en 2019

La société Baleària communique que ses actionnaires renoncent à percevoir leur dividende afin de soutenir la compagnie dans la crise du COVID-19. L’année dernière, le chiffe d’affaires de la société s’est accru de 19 % par rapport à l’année précédente jusqu’à atteindre 452 millions de euros, d’après les données recueillies dans le dixième Rapport sur la Responsabilité Sociale d’Entreprise et le Développement durable 2019 rendu public aujourd’hui par la compagnie, dont l’activité répond à l’engagement de développement durable établi par l’Agenda 2030 des Nations Unies. 

Le volume de marchandises transportées s’est situé à 6 111 000 mètres linéaires de cargaison, 5 % de plus que lors de l’exercice précédent. Des chiffres qui équivalent à 466 000 camions. Il faut signaler que 75 % de la cargaison provient des routes avec les Baléares où le transport maritime est un élément clé pour l’approvisionnement en produits essentiels, un aspect logistique fondamental dans la situation d’état d’alerte découlant de la crise sanitaire due au coronavirus. Ceuta, Melilla et les Canaries se trouvent dans une situation similaire.

Le nombre de passagers, qui a représenté 55 % du chiffre d’affaires total de la société, a augmenté de 3 %. En 2019, 4 480 000 passagers ont embarqué sur l’un des 30 bateaux de la compagnie maritime basée à Dénia, qui a transporté 1 064 000 véhicules. La plus forte croissance de voyageurs a lieu dans les routes reliant la péninsule et les Baléares, tandis que les trafics de l’opération Passage du Détroit ont diminué sensiblement. 

L’EBITDA a connu une augmentation jusqu’à 84 millions d’euros, 19 % de plus en termes relatifs, ce qui est un indicateur de la force du modèle d’affaires pour la compagnie. Une donnée qui a favorisé l’augmentation de 5 % du bénéfice net, jusqu’à 29 millions d’euros. Ces deux chiffres renforcent la solvabilité de l’entreprise pour surmonter cette crise. 

La croissance éco-efficace, qui s’appuie sur le respect de la planète et la transition numérique, est la colonne vertébrale du modèle d’affaires de Baleària. En ce sens, la compagnie a incorporé deux nouveaux smart ships et a remotorisé deux autres navires, des initiatives qui ont permis à Baleària d’être la première compagnie à naviguer au gaz naturel en Méditerranée, aux Canaries et dans le détroit de Gibraltar. La prévision est que la flotte au GNL soit composée de neuf bateaux en 2021. En outre, nous envisageons d’adopter dans le futur d’autres énergies alternatives aux combustibles fossiles et neutres en carbone, telles que le gaz renouvelable et l’hydrogène. 

L’emploi d’énergies plus propres fait partie de la stratégie d’innovation et transformation numérique à court et moyen terme afin de continuer à renforcer la compétitivité de Baleària. L’année dernière, cette démarche de numérisation s’est soldée par la conversion de six bateaux en smart ships (11 l’année prochaine) et par des progrès dans la transformation numérique des processus d’embarquement et débarquement et d’expérience de voyage dans le cas des passagers, ainsi que dans les opérations portuaires de chargement des marchandises, en vue d’une logistique plus rapide et pratique. 

Révolution 4.0 : la gestion big data  

L’accélération du numérique atteint tous les domaines de gestion afin de faire de la compagnie une data driven company, à savoir, une entreprise guidée par le big data pour la prise de décisions rapide et efficace. C’est ainsi qu’en 2019 nous avons entrepris le projet d’une tour de contrôle de la flotte, un outil qui fournira des données en temps réel sur la sécurité, la maintenance préventive, l’efficacité commerciale et le développement durable. La première phase de cette initiative porte sur le contrôle des émissions de gaz polluants au sein du projet européen Green and Connected Ports, à travers lequel Baleària installera jusqu’à 2022 capteurs et appareils de mesure sur 5 bateaux. 


Une année encore, le cash-flow social est un des indicateurs les plus importants au vu de sa progression significative, c’est-à-dire, les ressources générées par la compagnie et réparties aux groupes d’intérêts. Il s’est élevé à 623 millions d’euros en 2019, une année au cours de laquelle la compagnie a continué à générer de l’emploi. En effet, les effectifs se sont accrus de 7 % jusqu’à atteindre 1800 employés, dont 30 % sont des citoyens nés dans d’autres pays. De plus, 56 % des personnes qui travaillent chez Baleària ont un emploi stable et les heures de formation fournies aux employés ont augmenté de 30 %.  

La Fondation Baleària a mené à bien plus de 500 actions auxquelles 280 organismes ont collaboré. Ceci montre bien la symbiose de la compagnie avec les territoires sur lesquels elle opère. Un engagement social et environnemental étayé aussi par le fait que 81 % des plus de 7000 fournisseurs sont de proximité.